Dans la tête d’un explorateur

Article paru dans Ça M’Intéresse Questions Réponses “Voyages et explorateurs” – printemps 2018 /

 

 

Une augmentation de taille des régions cérébrales associées aux gestes comme la marche ou l’utilisation d’objets, et une diminution de zones associées à la mémoire à court terme qui permet de retenir une quantité d’information limitée durant 30min environ : telles sont les premières observations réalisées sur le cerveau de l’explorateur suisse Christian Clot, 45 ans. En 2016 et 2017, l’aventurier a enchaîné seul des séjours de 15 à 30 jours dans le désert iranien (très chaud et très sec), la jungle amazonienne (très chaud et très humide), en Sibérie (très froid et très sec) et Patagonie (très froid et très humide). Ce programme nommé « Adaptation » a pour objectif d’étudier comment corps et cerveau s’adaptent au stress pour continuer à prendre des décisions vitales.

…/…

Les commentaires sont fermés