Du vent sur les mines anti personnel

Science & Vie Junior hors-série décembre 2013

Le projet : Une sphère en bois léger pour repérer les mines anti personnel.

Son auteur : Massoud Hassani, un étudient en design d’origine afghane qui vit aux Pays-Bas depuis 1998.

Pourquoi ça fait du bien : Parce que cette invention pourrait éviter des milliers de victimes chaque année.

 

Cela ressemble à une fleur, une sorte de pissenlit géant qui roule sur le sol poussé par le vent. Cela s’appelle mine kafon, parce qu’en dari, la langue parlée en Afghanistan, kafondan signifie « quelque chose qui explose ». Ce dispositif fait de simples tiges de bambou et de disques en plastique pourrait bien révolutionner les opérations de déminage, qui coûtent cher et prennent beaucoup de temps. Et du coup, sauver des milliers de jambes ou même de vies dans les pays où la guerre a laissé derrière elle des vastes champs de mines anti personnel.

Lire la suite…

MineKafon

Les commentaires sont fermés