Qu’est ce qu’une race ?

Cheval Star n°266 Dossier – novembre 2013

Entre les scientifiques, les éleveurs et la loi, tout le monde n’a pas la même définition de ce qu’est une race. Dans le monde du cheval, ce sont les éleveurs qui sont les maîtres !

1ère partie : La race, une invention d’éleveurs

En France, il existe 53 races d’équidés reconnues officiellement par les Haras Nationaux : 25 races de chevaux de selle (dont 13 d’origine étrangère comme par exemple le frison, le barbe ou l’appaloosa), 11 races de poneys, 10 races de chevaux de trait et 7 races d’ânes. À cela, on peut ajouter 13 races étrangères qui reconnaissent officiellement les poulains nés en France (par exemple le zangersheide ou l’irish cob). Mais au fait, c’est quoi une race ?

Selon la loi, une race est « un ensemble d’animaux qui a suffisamment de points en commun pour pouvoir être considéré comme homogène par un ou plusieurs groupes d’éleveurs. » Pas très précis… Allons voir du côté du scientifique « en biologie, on parle d’espèce : font partie de la même espèce tous les animaux capables de se reproduire entre eux et de donner naissance à des petits eux-mêmes fertiles. On parle ensuite de sous-espèce face à une population d’animaux isolés géographiquement et identifiable sur des critères morphologiques particuliers. » Dans notre cas donc, l’espèce c’est le cheval (Equus equus) et les sous-espèces, ce sont donc les races : selle français, camargue, percheron, shetland…

En fait, la notion de races n’existe que chez les espèces domestiques : chien, cheval, cochon, vache… et se rapproche un peu de la notion de marque. À chaque époque, dans chaque région, on a eu besoin de chevaux particuliers : des gros costauds pour labourer les champs, des grands endurants pour faire la guerre, des gentils jolis pour promener ces dames, etc. Des éleveurs se sont donc spécialisés pour produire ces différents types de chevaux, et à force des races sont nées. Aujourd’hui, les critères sont différents : performances sportives, robes originales, tempérament docile… Le cheval n’est plus un outil professionnel mais un athlète ou un compagnon de loisir. Alors les races ont évoluées.

Dans le monde hippique, une race, c’est un ensemble d’individus inscrits dans un stud-book et qui présentent tous des caractéristiques communes clairement définies par le règlement de ce stud-book. La France est un des pays où il existe le plus grand nombre de races de chevaux. C’est parce que les éleveurs et les associations qui gèrent les stud-books sont très dynamiques, et aussi parce que l’on a fait des efforts pour protéger une dizaine de races de trait alors qu’elles n’ont plus beaucoup d’utilité aujourd’hui. La diversité de ces races fait partie de notre patrimoine, comme le Château de Versailles, la gastronomie ou les peintres impressionnistes ! …/…

2013_star_dossier race

 

Les commentaires sont fermés