Sans fers… ou pas

Cheval Star n°249 rubrique Savoir – juin 2012

 
Finis les fers et les visites du maréchal-ferrant ! À priori le parage naturel ressemble à un retour à une équitation plus « nature », mais est-ce sans risque pour ton cheval ?

Comme le cochon et la vache, mais aussi l’hippopotame et l’éléphant, le cheval est un ongulé : il marche sur ses ongles. Or l’ongle, ou plutôt le sabot, est fait d’une matière tendre appelée corne, qui pousse mais aussi s’use régulièrement.

Pourquoi mettons nous des fers à nos chevaux ? Parce que la plupart passent la journée au box, les pieds sur de la paille humide, parce qu’ils ne sortent que quelques heures par semaine, pour tourner en rond dans la sciure ou le sable, ou partent en balade sur des chemins de bitume … La vie que nous leur faisons mener ne permet à leurs sabots de s’user suffisamment ou au contraire les abime. Le parage et les fers servent donc à protéger leurs sabots.

De plus en plus de cavaliers décident de laisser leurs chevaux pieds nus et choisissent le parage naturel, sous prétexte que les mustangs ou les camargues vivent très bien sans fer, eux ! Les fers seraient trop lourds, causeraient des boiteries, empêcheraient le pied de jouer son rôle d’amortisseur etc… Les critiques sont nombreuses.

L’aventure des pieds nus est tentante, mais attention à ne pas faire n’importe quoi. On ne déferre pas un cheval du jour au lendemain ! Parle-en d’abord avec ton maréchal-ferrant. En fonction des sabots de ton cheval, de son lieu de vie et du type d’équitation que tu pratiques, peut-être te conseillera t’il de commencer par déferrer seulement les postérieurs ou les antérieurs et d’attendre un peu. Il adaptera le parage pour aider les sabots à se consolider. Si ton cheval vit au box, il faudra peut-être changer de litière pour éviter qu’il passe ses journées les pieds dans l’humidité… Tu pourras aussi discuter avec ton vétérinaire des meilleurs onguents à utiliser et éventuellement de compléments alimentaires qui permettent de renforcer la corne.

Il faudra plusieurs mois pour que les sabots de ton cheval s’adaptent. Pendant cette période, il vaut mieux parer peu et souvent. Pas question de dire adieu au maréchal-ferrant ! Si tu veux partir sur des chemins caillouteux ou sur la route, n’hésite pas à utiliser des hipposandales (sorte de chaussures pour chevaux) tant que ses sabots ne sont pas assez durs. Ce n’est qu’après, et si ton cheval a une activité régulière sur des sols variés, ou si tu as prévu un paddock spécial pour lui (voir encadré), que les visites du maréchal ferrant pourront s’espacer…/…

2012_Star_sansfer

 

Les commentaires sont fermés