THS des traitements difficiles à évaluer

Alain Tamborini: «Difficile d’évaluer les hormones substitutives en France»

En mai dernier, l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation de la santé a publié un rapport sur l’usage du traitement hormonal substitutif THS de la ménopause [1].

La Recherche : Que retenir des effets à long terme du THS ?

Alain Tamborini: L’étude américaine Women’s Health Initiative WHI a démontré un risque accru de cancers du sein et de maladies cardiovasculaires lié au THS progestatif et œstrogènes prescrit aux États-Unis. La méthodologie en double aveugle contre placebo est un modèle du genre. Quant à l’étude britannique Million Women Study, elle indique que le risque de cancer du sein est multiplié par 1,3 avec les œstrogènes et par 2 avec le THS complet.

Lire la suite…

Les commentaires sont fermés