Des drones autonomes

Article paru dans Science & Vie Découvertes n°239 – novembre 2018 /

Des drones autonomes
Pour la première fois, des ingénieurs civils ont réussi à faire voler de façon autonome une escadrille de 30 drones ! Autonome, cela signifie qu’ils n’étaient pas dirigés par des pilotes au sol, ni que leur vol avait été programmé à l’avance par des informaticiens. Pour réussir cela, ils ont développé un programme intelligent qui permet à chaque drone de contrôler sa position et sa vitesse pour rester groupé, et de communiquer en temps réel avec les autres. L’intérêt ? Voler dans un espace fermé (un hangar par exemple), éviter un obstacle imprévu comme un arbre, ou bien réagir à un coup de vent. Et tout ça sans se cogner les uns les autres ! Exactement comme un essaim d’insectes ou une nuée d’oiseaux.

Chaque drone émet une lumière qui change de couleur lorsqu’il change de direction. Lorsque tous les drones volent ensemble la nuit, cela permet de mieux comprendre leurs mouvements vus du sol !

Avant de faire voler tous les drones ensemble pour de vrai, les ingénieurs ont réalisé plus de 15 000 simulations informatiques. Ces « faux vols sur ordinateur » ont permis d’améliorer leur programme intelligent.

Les commentaires sont fermés