Des prothèses bioniques FRM#145

Recherche & Santé n°145 – La revue de la Fondation pour la Recherche Médicale – janvier 2016 – Rubrique Technologie innovante /

prothèse

 

Pour remplacer une main amputée, les prothèses sont essentielles. Différentes technologies permettent actuellement de retrouver une certaine mobilité. Mais pour bien contrôler les mouvements d’une prothèse de main, il est indispensable de récupérer aussi la sensibilité.

1/ Mobilité et sensibilité

À bien y regarder, la main humaine est un « outil» extraordinaire : l’opposition du pouce avec les autres doigts, leur sensibilité et leur mobilité permet une infinie variété et une précision du geste uniques dans le règne du vivant. Pour les personnes amputées d’un membre supérieur, c’est donc une perte considérable. Pour remplacer cet « outil », les prothèses ont fait ces dernières années des progrès importants :

– La prothèse myoélectrique : développée depuis une quinzaine d’années, ce type de prothèse fonctionne grâce aux muscles résiduels du bras. Des fines électrodes sont placées sur la peau, au niveau du triceps et du biceps notamment. Elles enregistrent les contractions musculaires et les transforment en impulsions électriques qui commandent la prothèse, par exemple l’ouverture et la fermeture des doigts, ou la rotation du poignet. Pour le patient, un long travail de rééducation est nécessaire pour apprendre à contrôler les mouvements de sa prothèse.

– Une prothèse sensible : Pour adapter la force du geste, c’est-à-dire serrer plus ou moins l’objet qu’il attrape, un patient équipé d’une prothèse myoélectrique ne peut se fier qu’à sa vision. De même qu’il lui est impossible de distinguer une balle d’un stylo en n’utilisant que sa prothèse. C’est pour cela que Dustin Tyler et son équipe d’ingénierie biomédicale de l’Université Case Western (Etats-Unis) travaillent à la mise au point d’une prothèse sensible : grâce à celle-ci, il est par exemple possible pour un patient équipé d’équeuter des cerises les yeux fermés sans même les écraser ! Un geste d’une finesse impressionnante. Cette prothèse permet aussi à son porteur d’éprouver des sensations réalistes comme appuyer son doigt sur la pointe d’un stylo ou toucher une boule de coton.

…/…

Lire la suite en pdf

Les commentaires sont fermés