Bien passer l’hiver : sus aux virus de saison !

Sciences & Avenir n°828 / février 2016

PDF HIVER S&A-1

 

En hiver, les épidémies défilent et ne se ressemblent pas. Il existe pourtant des gestes simples, faciles à mettre en œuvre au quotidien, pour limiter les risques d’être contaminé.

Chaque hiver, ils sont de retour. Ils, ce sont les virus responsables d’infections respiratoires (rhumes, rhinopharyngites, grippes, bronchites et bronchiolites chez l’enfant) et de gastro-entérites, dont le risque principal est la déshydratation chez les plus fragiles. Ces virus se transmettent par voie aérienne : ils sont présents dans l’air, lorsqu’une personne malade occupe une pièce fermée par exemple, et plus encore dans les gouttelettes émises à l’occasion d’une toux, d’un éternuement ou dans les postillons. Leur transmission s’effectue aussi par contact direct des mains, d’une personne infectée à une autre, ou avec un objet contaminé (jouets, poignée de porte…)

Ces épidémies virales frappent essentiellement en hiver car nous passons plus de temps dans des espaces confinés et peu aérés, au bureau, à l’école et dans les transports en commun. Mais aussi parce qu’à cette saison, notre système immunitaire est affaibli par la fatigue et le froid. Enfin, parce que nos muqueuses (nez et bronches), fragilisées par l’air froid et sec, jouent moins bien leur rôle de barrière contre les microbes.

Pour limiter les risques

– Lavez-vous les mains régulièrement, surtout avant de manger, après être passé aux toilettes, avoir toussé ou s’être mouché (certains virus survivent plusieurs heures sur la peau !)
– Aérez au moins 10 minutes par jour les espaces confinés, domicile et bureau.
– Évitez, si possible, les lieux de forte affluence (transports en commun aux heures de pointe, grands magasins…)
– Utilisez des humidificateurs d’air si votre logement ou bureau comporte un chauffage électrique qui assèche l’air.

Si vous tombez malade

Pensez à protéger votre entourage de vos microbes !
– Utilisez des mouchoirs en papier plutôt qu’en tissu (de véritables réservoirs à microbes !) et jetez-les à la poubelle à chaque usage.
– Placez votre main devant votre bouche lorsque vous toussez ou éternuez, en n’oubliant pas de les laver après !
– Évitez d’embrasser les personnes, surtout les plus fragiles (nourrissons, enfants, personnes âgées).

Peut-on encore se faire vacciner contre la grippe ?

Le vaccin contre la grippe est le meilleur moyen de se protéger contre les complications de cette maladie virale, et notamment d’éviter l’hospitalisation aux plus fragiles. Le vaccin est recommandé – et pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie – pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes et certaines personnes atteintes de maladies chroniques (diabète, maladies respiratoires chroniques, insuffisance cardiaque, maladies rénales…) Cette année, la campagne de vaccination a été fixée du 12 octobre 2015 au 31 janvier 2016. Mais si l’épidémie se révèle tardive et/ou particulièrement importante, elle pourra être étendue jusqu’à la fin février, comme cela avait été le cas pour l’hiver 2014/2015. Tenez-vous au courant auprès de votre médecin ou de votre pharmacien si vous faites partie des personnes concernées et que vous n’êtes pas encore vacciné.

Émilie Gillet

Lire l’article en pdf

Les commentaires sont fermés