Et s’il avait mal ?

Cheval Star n°267 rubrique Savoir – décembre 2013

« Aïe ! » De mémoire de cavalier, on n’a jamais entendu un cheval pousser un tel cri… Et pourtant nos compagnons à crinière ressentent bel et bien la douleur. Et mieux vaut la traiter sans attendre.

Parce qu’ils ne parlent pas, ou ne s’expriment pas comme nous, on a longtemps cru que les chevaux, tout comme les nouveaux-nés, ne souffraient pas ! Erreur, ce sont des êtres sensibles, exactement comme nous. Ils peuvent eux aussi ressentir plusieurs types de douleurs : la douleur aigue qui arrive de façon subite et devient de plus en plus intense, la douleur chronique, presque sourde, qui persiste et modifie l’humeur, la douleur qui se diffuse dans tout le corps parce qu’on arrive pas à la stopper… Le problème, effectivement, c’est qu’ils ne peuvent pas nous dire quand, où et comment ils ont mal !

Plusieurs signes peuvent indiquer que ton cheval souffre : son comportement a changé, par exemple il est devenu mou ou au contraire réagit de façon agressive, il a perdu de l’appétit ; il se déplace différemment, semble bloqué quelque part dans son dos ou ses jambes ; il regarde sans cesse une partie de son corps, ou cherche à se gratter ou se frotter à cet endroit-là. Voilà autant de signes qui doivent t’inquiéter. Ensuite, si tu veux savoir où se situe exactement la zone douloureuse, passe ta main sur l’ensemble de son corps avec beaucoup de délicatesse. Si tu sens une zone plus chaude et enflée, et/ou que ton cheval réagit vivement dès que ta main approche cette zone, c’est sûrement là qu’il souffre. Qu’il y ait ou non une blessure, mieux vaut rapidement appeler le vétérinaire. Il va t’aider à comprendre l’origine de cette douleur, et surtout à la traiter.

Une fois la douleur identifiée, il faut la prendre en charge. Pour cela il existe des médicaments antidouleurs et des anti-inflammatoires. Ils peuvent être pris sur une courte durée ou bien au long cours, lorsqu’il s’agit de douleurs chroniques. Mais il est aussi très important de comprendre l’origine de cette douleur pour tenter de la supprimer : une selle qui fait mal, un fer mal posé, un début d’ulcère ou d’arthrite ? Le vétérinaire doit mener l’enquête pour identifier le coupable…/…

2013_star_douleur

 

Les commentaires sont fermés