L’IRM

22/09/2014 – Essentiel Santé Magazine /
L’imagerie par résonance magnétique (IRM) n’utilise pas les rayons X, contrairement au scanner et à la radiographie. Elle permet de visualiser les os mais aussi les articulations et les tissus mous, comme le cerveau.

IRM-472x230

Avant l’examen
L’IRM permet d’étudier avec une grande précision et en trois dimensions des organes comme la colonne vertébrale ou les articulations. C’est l’examen de référence pour le cerveau et le système nerveux. Comme elle permet de visualiser les tissus mous, elle est aussi prescrite pour surveiller l’évolution d’un cancer en cours de traitement. Seul un médecin radiologue et son équipe peuvent pratiquer une IRM, à l’hôpital, dans une clinique ou dans un cabinet. Le délai pour obtenir un rendez-vous est très variable d’une région à l’autre (voir ci-dessous).

L’examen
Au contraire du scanner, l’IRM n’utilise pas de rayons X : quand les deux techniques sont envisageables, on privilégie donc l’IRM. Aucune préparation spécifique n’est nécessaire, cependant des produits de contraste peuvent être injectés par intraveineuse pour obtenir des images plus précises.
Le patient est allongé sur une table qui va glisser à l’intérieur de la machine. L’examen est indolore, il dure de 20 à 30 minutes, pendant lesquelles il ne doit pas bouger et respirer calmement. La machine est assez bruyante.
À noter : les porteurs de stimulateur cardiaque ou de prothèse électronique ne peuvent passer d’IRM, car la machine utilise de puissants aimants.

Lire la suite…

Les commentaires sont fermés