Panser la jument pleine

Cheval Star n°223 rubrique Pansage – mai 2010

Lorsqu’approche la mise-bas, il ne faut surtout pas délaisser sa jument. Même si elle préfère le calme, et n’aura probablement pas besoin d’aide, le lien avec l’homme reste très important.

Jusqu’à environ 8 mois de gestation, une jument pleine peut tout à fait mener la même vie que n’importe quel cheval. Pansage, alimentation, exercices, mieux vaut ne pas bouleverser ses habitudes, bien au contraire ! Ce n’est qu’à partir du 9ème mois qu’elle a droit à un traitement particulier. Cela va servir, en partie, à préparer le jour de la naissance, appelée mise-bas chez les animaux puis l’allaitement et l’éducation du poulain.
En continuant à panser régulièrement une jument pleine, même si elle n’est plus montée, on entretient une bonne relation avec elle. C’est très important, parce qu’elle peut avoir besoin d’aide pour faire naître son poulain, mais aussi parce que cela facilitera ensuite l’approche du poulain. Ces pansages quotidiens sont l’occasion de vérifier l’état de santé de la jument, l’évolution de ses mamelles, si elle a des problèmes au niveau de la vulve ou même des membres. En effet, certaines juments souffrent parfois d’enflures, par manque d’exercice.
Vers la fin de la gestation, la jument devient en général plus irritable, elle supporte moins qu’on la touche et cherche le calme. Mieux vaut alors ne pas trop la déranger mais rester vigilant, prêt à intervenir si besoin…/…

2010_star_pansage_jumentpleine

 

Les commentaires sont fermés