Un vaccin contre le palu

Dominique Mazier : « Un surprenant vaccin contre le paludisme »

Une collaboration entre la recherche publique et la société Glaxo- SmithKline a abouti à des résultats encourageants pour un vaccin contre Plasmodium falciparum, l’agent pathogène du paludisme [1]. Le vaccin contient deux protéines « fusionnées » : une présente à la surface du parasite lors des premiers stades de l’infection et un antigène du virus de l’hépatite B.

La Recherche : En quoi cette étude est importante ?

Dominique Mazier : C’est le premier essai d’envergure pour un vaccin chez des enfants. Or, en Afrique, la grande majorité des victimes du paludisme a moins de 5 ans. Parmi les 1 605 enfants sur lesquels le vaccin a été testé en double aveugle, 30 % n’ont pas déclaré la maladie. Un second essai, sur 417 enfants, en a même protégé 45 % contre l’infection. Il semble que le vaccin soit plus efficace chez les enfants les plus jeunes, mais cela reste à confirmer. Cela serait un résultat important car, au final, le but est d’inclure le vaccin dans un programme élargi de vaccination qui démarre dès la naissance.

Lire la suite…

Les commentaires sont fermés