Arrêter de fumer

09/04/2014 – Essentiel Santé Magazine

Le tabac est la première cause de mortalité prématurée et évitable, en France. De nouvelles recommandations, à destination des patients mais aussi des professionnels de santé, ont été formulées pour un meilleur accompagnement lors du sevrage tabagique.

Quelle que soit la quantité de tabac consommée et aussi longtemps que l’on ait fumé, il n’est jamais trop tard pour tirer des bénéfices à l’arrêt du tabac : diminution du risque de cancer (et pas seulement le cancer du poumon), des maladies cardiovasculaires et des infections pulmonaires, entre autres, mais aussi amélioration de l’aspect de la peau et des cheveux, renforcement du goût et de l’odorat, diminution de l’état de stress, économies d’argent, etc… Alors, afin d’optimiser vos chances d’arrêter de fumer et de ne pas reprendre,  mettez tous les atouts de votre côté.

Être accompagné

Sans aucune aide, plus de 9 fumeurs sur 10 qui essayent d’arrêter, rechutent*. N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, il pourra vous accompagner dans votre démarche ou vous adressera à un confrère tabacologue. Vous serez alors suivi en consultations, accompagné psychologiquement et conseillé sur le traitement le mieux adapté à votre mode de consommation. Si vous êtes une femme enceinte, cet accompagnement peut aussi être réalisé par une sage-femme.

* d’après le site de la Haute Autorité de Santé (HAS)

Lire la suite…

Les commentaires sont fermés